Publié le par Sophie Desgagne

Dans notre maison à batterie il y a des moments électrisants où tout se passe en même temps. À 17h , lorsque Zozo saute dans les bras de son père qui vient d’arriver et qu’elle lui raconte qu’aujourd’hui, un ami lui a lancé un cerceau sur le nez, qu’elle a fait un bricolage d’igloo, qu’elle a hâte d’aller se baigner à la piscine municipale avec lui (hors sujet!), qu’elle veut aller à la toilette, bref, elle s’est ennuyée et elle veut lui parler.

Pendant ce temps, bébé Arty gazouille, chignotte tranquillement parce que son estomac réclame de la purée et du lait. Puis, alors qu’on prépare le souper, on échange quelques paroles et Zozo apparaît dans la cuisine et continue de nous raconter ses histoires et ses anecdotes. Il y a donc quatre voix qui se mélangent, en plus de la musique, des bruits des instruments de musique… Aaaaaaaaaaah !

Pour diminuer l’intensité de ces moments de retrouvailles douillets et désirés, et afin que tout ce qui est dit soit écouté et compris à sa juste valeur, j’ai trouvé ce Pin (amen!) qui donne une bonne solution afin de ne pas interrompre quelqu’un qui parle (un adulte bien souvent!).

La technique est simple et elle a été rapidement adoptée par Zozo (3 ans ET DEMI). Lorsqu’un adulte parle et qu’une petite fille (ou tout autre petit humain qui a souvent souvent des choses à dire) veut glisser une chanson, une histoire ou une demande durant la discussion, elle n’a qu’à prendre la main de l’adulte ou lui toucher l’épaule et attendre (ouch!) patiemment (ayoye!) que l’adulte la regarde et lui donne son attention. Ça semble infaisable un peu comme cela, mais faites le test, ça enlève plusieurs tensions et bien souvent la petite fille n’a pas à attendre bien longtemps, car comme elle utilise cette technique et qu’elle reste calme, on apprécie de l’écouter. L’adulte peut lui toucher la main en retour afin de lui signifier qu’il sait qu’elle attend pour parler. Pour nous, ça a été une révélation! Attention, au départ il y aura peut-être des tests de la part de l’enfant, car il sent qu’il détient un certain pouvoir, mais à la longue c’est très utile. On s’entend que bébé Arty continue de gazouiller et qu’on continue de faire la cuisine, mais avec la musique en sourdine et Zozo qui utilise cette technique, ça n’a plus rien à voir, c’est quasi zen!

Je ne cherchais pas de solution pour cette cacophonie qui nous submerge chaque soir, mais lorsque j’ai lu cet article j’ai eu envie de l’essayer. Surtout que je sais que parfois on fait attendre l’enfant juste une minute et on finit par oublier et ne pas écouter ce qu’il a à nous dire. Et j’ai déjà lu une phrase inspirante qui disait qu’on doit écouter ce que notre petit a à nous dire, car lorsqu’il sera grand il ne nous parlera pas des choses primordiales, parce que pour lui tout a toujours été important. Ça m’a fait réfléchir… Et vous?